Don en faveur des victimes des inondations

Don en faveur des victimes des inondations

La communication de madame le ministre des affaires sociales, de la solidarité et de l’action humanitaire à l’endroit des partenaires porte déjà des fruits comme en témoigne ce don à destination des victimes des inondations effectué par l’entreprise Induco qui a offert des kits humanitaires.
Le don de l’entreprise Induco était composé des matelas, bâches, draps, moustiquaires, chaussures en plastique est destinée à la prise en charge des victimes des inondations qui sévissent dans les départements de la Likouala, de la Sangha, de la Cuvette, des Plateaux, de Brazzaville, de Pointe-Noire, du Niari et du Kouilou. « Nous pensons que cette situation est préoccupante. Et, nous avons résolu d’apporter cette assistance humanitaire », ont indiqué les responsables de ladite entreprise.
Cette assistance humanitaire est la réponse à l’appel lancé par le gouvernement aux partenaires. Le 3 janvier, en effet ; la ministre des Affaires sociales, de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Irène Marie-Cécile Mboukou-Kimbatsa, avait échangé avec les partenaires du Congo, notamment les agences du système des Nations unies et les ambassadeurs. Elle énumérait à cette occasion les besoins dans le cadre d’une réponse humanitaire d’urgence en faveur des victimes des inondations. « Il faut de la logistique pour acheminer l’aide humanitaire sur le fleuve et ses affluents, sur la route ; il faut de l’alimentaire, des médicaments, du matériel de construction, des fournitures scolaires », indiquait-elle en précisant que le gouvernement a débloqué plus de deux milliards FCFA pour y faire face.


Les partenaires avaient promis de s’impliquer selon les modalités liées à leur fonctionnement. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’action de l’entreprise Induco qui vient de mettre la main à la pâte. « D’autres partenaires vont emboîter le pas sans nul doute », a fait savoir la ministre Irène Marie-Cécile Mboukou-Kimbatsa, réceptionnant l’aide humanitaire.
Il convient de rappeler que les chiffres publiés par le ministère des Affaires sociales, de la Solidarité et de l’Action humanitaire, en date du 3 janvier dernier, faisaient état de dix-sept morts, notamment dans les départements de la Likouala et de la Cuvette, six disparus, 61842 ménages touchés, 346 000 hectares de terre inondées, 361 villages, 36 quartiers des principales agglomérations. Les chiffres provisoires ne prenaient pas en compte Brazzaville et une partie de Pointe-Noire. A ce jour, le bilan s’est alourdi assurément.

No Comments

Post A Comment